Présentation des invités 2022

AN DUIGOU Loeiza
Kliched ur skrivagnerez on-me : karout a ran an te, al levrioù hag ar glav o skeiñ ouzh ar prenestr. Hogen, n’on ket plijet gant ar c’hizhier. Al loened gouez a c’heller spurmantiñ eo hag a lak ma c’halon da dridal. Goude bezañ c’hwitet ma studioù war ar siriusted em eus tapet un doktorelezh war an hunvreadelliñ. Ar gerioù a grou broioù dreistordinal, ha war hini al lennegezh vrezhonek evit ar yaouankiz em eus stlepet ma malizennoù.

Je suis le cliché d’une écrivaine : j’aime le thé, les livres et la pluie ruissellante sur les fenêtres. En revanche, je n’aime pas trop les chats. Après avoir raté mes études dans le Sérieux, j’ai pu entrer en formation longue dans la Rêvasserie. Les mots créent des univers extraordinaires, et c’est sur la terre ferme de la littérature bretonne pour la jeunesse que j’ai déposé mes valises.

BLANVILLAIN Luc
Selon ses estimations, Luc Blanvillain naît au début du paléolithique. Très vite, il envisage de composer des livres. Il lui faut attendre d’avoir inventé l’écriture – ce qu’il fait au cours d’ennuyeuses vacances familiales à Sumer. Polygraphe et touche-à-tout, il aborde alors divers genres et publie sous pseudonymes. C’est ainsi que paraîtront l’Iliade, l’Odyssée, le Mahâbhârata, Phèdre, Madame Bovary et Journal d’un Nul débutant. Pathologiquement modeste, il dissimule habilement la profondeur de sa pensée dans les éclats coruscants de son style. Ses lasagnes sont à tomber par terre.

BRIERE-HAQUET Alice
Née en Normandie un froid matin d’il y a quarante ans, Alice y grandit, y étudie la littérature et l’histoire de l’art, les y enseigne quelques années, avant de découvrir la littérature jeunesse. En 2009 sort son premier album, une centaine d’autres suivront. Ses livres sont aujourd’hui traduits dans une vingtaine de pays. Elle aime explorer les différentes facettes de l’écriture pour la jeunesse, les albums, le roman, la poésie, la philosophie, le documentaire, la presse, la traduction… Elle poursuit un travail universitaire et soutient une thèse de littérature comparée en 2016 à la Sorbonne sur les réécritures de contes. Elle a enseigné à l’université de Caen. Il lui arrive aussi fréquemment de sortir de Normandie pour aller voir d’autres horizons, elle a vécu plusieurs années à l’étranger.

CORENBLIT Rachel
Quand elle était enfant, Rachel Corenblit voulait être maîtresse-écrivain-chanteuse. Sa tendance à chanter (avec du cœur cependant) relativement faux ne l’a pas menée sur scène… Mais c’est bien face à des élèves qu’elle trouve sa voie. De son enfance nomade, elle garde le goût de la surprise, le désir de l’étonnement et l’envie de surprendre. C’est d’après elle le juste secret pour entrer en littérature. Depuis 2007 elle écrit toujours et encore, tout étant professeur de français. Elle a publié une trentaine de textes, tant en littérature générale que pour les enfants et les grands adolescents. Elle explore différents univers, et s’amuse à naviguer dans les eaux troubles du rire et des larmes, sans jamais donner dans le drame.

COUSSEAU Alex
Né en 1974 à Brest, je vis près de l’océan dans le Finistère nord. Après des études d’arts plastiques et de cinéma, divers métiers manuels et postes d’enseignant, je me consacre à l’écriture en 2004. D’un côté les albums illustrés, où j’écris en étroite complicité (avec Charles Dutertre, Éva Offredo, Janik Coat, Philippe-Henri Turin et d’autres), de l’autre les romans où j’explore différents univers, je mélange les genres, je prends plaisir à inventer des vies et des personnages.

DABOS Christelle
Née en 1980 sur la Côte d’Azur, elle a grandi dans un foyer empli de musique classique, de mots-croisés et d’énigmes historiques. Elle a commencé à gribouiller ses premiers textes sur les bancs de la fac. Installée en Belgique, elle se destinait à être bibliothécaire quand la maladie a survenu. L’écriture est alors devenue une évasion hors de la machinerie médicale, puis une lente reconstruction et enfin une seconde peau. Elle a bénéficié de l’émulation de Plume d’Argent, communauté d’auteurs sur Internet, ainsi que du soutien indéfectible de son Cher et Tendre et de leurs familles. C’est grâce à eux qu’elle s’est inscrite au Concours Gallimard Jeunesse. La voici aujourd’hui publiée et elle se consacre jour et nuit à l’écriture. Enfin… plutôt le jour. Entre deux dessins animés.

ELEGOED Arnaud

Ur paotr mennet eo Arno Elegoed. N’eo ket a-walc’h dezhañ bezañ kelenner war ar sonerezh er skolaj hag el lise e Kemper : anavezet mat eo ar paotr evit bezañ krouet, tost ugent vloaz zo, Bannoù-heol, un ti-embann hag a gustum treiñ levrioù hag albomoù e brezhoneg evit ar vugale hag ar grennarded. Ouzhpenn d’an embann zo. A-viskoazh eo bet plijet an den gant ar muzik. Hag abaoe pevar bloaz en deus splujet al Leonad en un avañtur nevez : sevel ur bladenn troet war-zu kanaouennoù ar bed. Deuet eo er-maez « Kan ar bed »e 2018. Ur raktres hir, met kaer a-drugarez d’an holl dud o deus kemeret perzh ennañ.

Arno Elegoed est un homme déterminé. Etre professeur de musique au lycée et collège de Kemper ne le contentait pas. Il y a près de 20 ans, il créé Bannoù-heol, une maison d’édition qui traduit des livres en breton pour les enfants et les adolescents. Mais l ‘édition ne lui suffisait pas non plus. L’homme a toujours été attiré par la musique. Et depuis 4 ans le léonard s’est embarqué dans une nouvelle aventure en faisant un album de chansons du monde. En 2018, ‘Kan ar Bed » est sorti. Un long mais beau projet grâce à une foule de gens qui y a pris part.

GREEN Ilya Lorelie

Née en Provence en 1976, elle vit actuellement dans les Alpes de Haute-Provence. Passionnée très tôt par le dessin et la littérature elle commence par suivre des études de Lettres Modernes avant d’entrer aux Beaux Arts avec le projet de faire une école de cinéma. Finalement, imaginant souvent des histoires pour enfants qui remplissent ses tiroirs, elle publie un premier album pour enfant en 2004 chez Didier jeunesse. Elle a publié, depuis, plus d’une trentaine d’albums, souvent en collaboration avec des auteurs, certains avec ses propres textes. Elle travaille également pour la presse jeunesse, et divers projets graphiques.

LEDUN Marin
Né en 1975, il fait des études d’économie puis soutient une thèse en sciences de l’information et de la communication. Il quitte France Télécom en 2007 et mettra ensuite des mots sur la violence au travail. Depuis, il a publié une vingtaine de romans qui interrogent l’actualité et les limites du modèle de société actuelle : l’industrie du tabac, les biotechnologies, le racisme, entre autres. Il écrit aussi des pièces radiophoniques pour France Culture et des essais. ©Photo : Jose-Luis-Roca-Flammarion

LE RUYET Jean-Claude
Jean-Claude Le Ruyet est Morbihannais. Instituteur puis conseiller pédagogique, il a joué des spectacles de marionnettes pour les plus petits et écrit comptines et poèmes. Il les récite, les chante aussi dans la chronique « Toutouig » sur Brezhoweb et permet ainsi une transmission orale de la langue. Il a aussi rédigé des ouvrages de réflexion sur le breton et recensé les propositions du linguiste Albert Boché pour améliorer l’orthographe bretonne et compléter l’intégration du dialecte vannetais. Il est édité notamment aux éditions morlaisiennes Skol Vreizh. Ganet eo Jean-Claude Le Ruyet er Morbihan. Bet skolaer ha kuzulier pedagogel, eñv en deus c’hoarïet e arvestoù margodennoù evid ar vugale vihan ha skrivet evite rimadelloù ha barzhonegoù. Lod ag an testennoù-se zo bet enrollet ha kanet war Brezhoweb (abadenn « Toutouig »). Savet eo bet gantañ, ouzhpenn, levroù a-zivoud ar brezhoneg ha dastumet en deus kennigoù ar yezhoniour Albert Boché evid gwellaad an doare-skrivañ ha klokaad ennañ lec’h ar gwenedeg. Embannet eo bet dreist-oll gant Skol Vreizh, an ti-embann brudet é chom e Montroulez.

NICOLET Stéphane
Stéphane Nicolet nait en 1973 quelque part dans la moutarde. Il étudie à l’université du camembert, puis s’en va travailler dans une énorme chocolaterie au pays des grosses sardines. Après une belle indigestion, il s’aperçoit que ce qu’il préfère encore dans le chocolat, c’est bien Roald Dahl et il part dessiner et écrire avec sa famille au pays des canards.

PASQUET Marianne
Depuis toute petite elle a des crayons dans les poches et des idées plein la tête. Après ses études d’arts appliqués et de graphisme, l’univers des enfants la fascinant, elle s’est dirigée vers l’illustration jeunesse. Aujourd’hui une quinzaine de livres jeunesse sont nés, elle peint, dessine, pour différents supports et différentes commandes (livres, pochettes de disque, affiches de festivals, théâtre de rue et cirque, céramiques, etc). Marianne aime rendre le quotidien poétique, une route créative à explorer s’est ouverte sous ces crayons. Chercher, trouver, re-chercher, se tromper, griffonner, fignoler, peaufiner, encore griffonner et enfin finir un dessin. Elle n’a pas fini d’explorer…

PLACE François
Né en 1957, il est l’auteur-illustrateur de nombreux albums (Les Derniers Géants, L’Atlas des géographes d’Orbae, La Fille des batailles, Le Marquis de la baleine, Rois et reines de Babel…). En qu’illustrateur, il collabore avec des écrivains avec lesquels s’instaure une véritable complicité, comme Michael Morpurgo (Cheval de guerre, Le Royaume de Kensuké, Le Don de Lorenzo…), et Timothée de Fombelle (Tobie Lolness, Alma). François Place est également l’auteur de la série Lou Pilouface, de romans (La Douane volante, Angel l’Indien blanc, La reine sous la neige), dont un écrit avec Jean-Philippe Arrou-Vignod, Olympe de Roquedor. Son œuvre a été plusieurs fois récompensée par des prix importants.

RENAUD Claire
Bio à Claire Renaud est une écrivaine française. Après son baccalauréat, elle a fait une prépa littéraire au lycée Louis-le-Grand et suivi des études de philosophie à la Sorbonne avant de devenir éditrice jeunesse chez Fleurus. Parallèlement, elle a toujours écrit, des livres pour la jeunesse (une quarantaine à ce jour, chez Fleurus, Sarbacane et à L’École des loisirs). Elle écrit aussi pour les adultes.

ROUSSEY Christine
Née en Haute-Marne, au printemps 1981, elle dessine et écrit pour inventer le monde tel qu’elle aimerait qu’il tourne. De son enfance elle garde l’amour de la nature, des petits riens, des personnages farfelus, souvent velus mais toujours attachants. Après des études d’arts appliqués elle s’installe à Paris, elle réalise des campagnes pour la presse, le textile, le design et l’édition. Elle collabore avec plusieurs marques et créateurs français et européens. Ses livres pour la jeunesse sont traduits à travers le monde. Elle aime explorer les recoins de l’enfance et de l’humanité avec humour et tendresse. Elle vit aujourd’hui en Bretagne, à l’abri des rochers roses, du clapotis des vagues et du vent dans les branches.

SENABRE Eric
Né en 1973 en proche banlieue parisienne, il y a habité jusqu’en 2016 avant de s’installer dans le Finistère. Après un bref parcours scientifique, il se lance dans des études de Lettres, jusqu’à un doctorat inachevé sur la littérature fantastique. Il débute une carrière de journaliste qui se poursuit encore en filigrame. Grand amateur de récits d’aventures, d’anticipation à l’ancienne, de fantastique classique et fasciné par le XIXème siècle, il trouve autant de plaisir en compagnie de Stevenson et Mark Twain qu’avec Mickey Parade. Son premier roman, Sublutetia, paraît en 2011. Depuis, il a exploré le roman historique, le policier-fantastique, la comédie d’aventures, et entend bien poursuivre cette tradition de littérature populaire qui lui est chère.

SOLE Caroline
Romancière de littérature jeunesse, elle met en scène des personnages décalés, écorchés par la vie et animés d’un puissant désir de liberté. Son premier roman La pyramide des besoins humains a remporté cinq prix littéraires et a fait l’objet d’une trentaine de sélections depuis sa publication. Akita et les grizzlys, livre pour enfant illustré par Gaya Wisniewski, a remporté la Pépite de la Fiction Junior 2019. Son dernier roman, D’après mon adolescence, a été salué par la presse. L’autrice y révèle des extraits de ses journaux intimes et replonge dans cette période bouleversée de sa vie.

VESCO Flore
Elle est née à Paris en 1981. Après avoir enseigné le français en région parisienne et à l’étranger, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. Elle vit à Montreuil. Quand elle n’est pas sur son vélo, en déplacement, ou dans son petit jardin, on peut la trouver devant son ordinateur, en train d’imaginer des récits d’aventures fantaisistes et décalés. Ses romans « De cape et de mots » et « L’estrange malaventure de Mirella », ont été récompensés par de nombreux prix de littérature jeunesse.

VILLEMINOT Vincent
Après avoir été diplômé de sciences politiques Paris, il se forme au journalisme en 1994, puis part au Caire où il participe à la création d’une université d’enseignement du journalisme. En 1996, il revient à Paris et poursuit son enseignement. Il collabore à plusieurs publications, dont le journal d’insertion La Rue, puis se tourne vers l’écriture romanesque. Anatole n’aime pas l’école paraît en 2002. Il signe depuis près d’une trentaine de livres, alliant humour et sensibilité et explorant plusieurs facettes du fantastique et de l’anticipation. Le projet U4 a rencontré un grand succès, et sa dystopie Nous sommes l’étincelle a reçu le Prix du roman d’écologie 2020.

WISNIEWSKI Gaya

Issue d’une famille d’artistes, je suis « née dans les crayons et les papiers ». J’ai suivi des études d’illustration à l’institut Saint-Luc à Bruxelles, puis je suis devenue professeur de dessin et j’ai animé de nombreux ateliers au Wolf, maison de la littérature jeunesse en Belgique, ce qui a conforté mon envie de raconter des histoires. Depuis 2016, j’ai quitté la Belgique pour le Gers, où je me consacre à l’illustration . C’est dans mon univers rempli d’images, ce pays d’enfance, où par certaines nuits les étoiles brillent tellement qu’elles perdent leurs poussières, où la neige est tellement claire qu’elle reflète les rêves. C’est là que j’aime dessiner, observer, découper, tracer, coller, imprimer…